Fermé
0
0

Bonjour ,

La question concerne l’accès à la plage par la résidence de la plage (cadastre UhAa parcelle 51 ). Selon quel principe, le sentier dunaire (du domaine publique) est-il en partie interdit aux usagers ? comment s’applique la loi du littoral sur cet espace ? quelle autorité a posé cette interdiction ? qui  arbitre les litiges ? on peut comprendre que l’accès soit privé pour le parking véhicule de la résidence mais que l’interdiction soit élargie aux piétons pourrait être considérée comme un abus.

De manière général, y-a-t-il un projet communale pour réaménager les espaces nord et sud encadrant la résidence et plus largement ceux compris entre l’accès nord des Bourdaines et le parc aquatique ? (parking auto, chemin, caillebotis…)

Cordialement

Pierre Pougheon

 

0
0

Monsieur,

J’ai bien connaissance de votre message et je vous en remercie. Je tiens à préciser le contexte et l’historique sous-jacent à votre question : historiquement, beaucoup de riverains des Bourdaines traversaient la « Résidence de la plage »  pour se accéder à la plage. L’année passé, la résidence a interdit l’accès.

Comme vous l’indiquez la parcelle 51 de la résidence de la plage est une propriété privée. A ce titre, il est logique que les propriétaires puissent interdire l’accès à toute personne extérieure à leur résidence, tant aux véhicules qu’aux piétons (principe fondamental du droit de propriété). C’est le cas pour toutes les résidences privée.

Concernant la dune, il s’agit d’un espace protégé, accessible uniquement sur les accès aménagés, c’est pourquoi vous avez un accès qui contourne la propriété privée de la résidence de la plage (par le Sud), accessible depuis l’aire sportive des bourdaines.

Concernant l’accès à la plage entre l’accès Nord des Bourdaines et le Parc aquatique, il y aujourd’hui l’accès de la résidence de la plage et l’accès derrière le parc aquatique, soit deux accès sur 900m au Nord de l’accès Nord du parking des Bourdaines. Je ne vous cacherai pas qu’il s’agit d’un taux très élevé que nous essayons de maintenir, l’Office National des Forêts qui est le gestionnaire de la dune et le seul décisionnaire privilégie une réduction du nombre d’accès, ce qui est compréhensible en termes de protection dunaire.

Bien cordialement,

Affiche 1 résultat