Fermé
0
0

Bonjour monsieur le maire,

Un petit mot pour vous dire que les vacances dans votre commune sont très agréables pour de nombreuses raisons, cependant j’aimerais vous poser une question: pourquoi demander a votre police municipale de venir déloger les campeurs « sauvages » à des heures très matinales (7h30) alors que ces campeurs (moi-même par exemple) sont respectueux des règles sociales, de l’environnement et discrets? Ne pourrait-on pas envisager de s’inspirer des pays du nord où le camping sauvage respectueux est toléré et même autorisé? J’imagine que la raison est la raison classique invoquée beaucoup trop souvent en France: la peur des abus. C’est dommage.

Je vous remercie,
Bien cordialement,

Antoine

1
0

Monsieur,

 

J’ai bien pris connaissance de votre message et je vous en remercie.

La réponse est très simple : car les règles sont générales, et ne peuvent pas être modulées en fonction des cas particuliers. Comment faire la différence entre campeur respecteux et non respecteux a priori ?

Si l’interdiction de camping sauvage existe, c’est bien parce que par le passé nous avons eu des amoncellements d’ordures en forêt laissées par des campeurs. L’interdiction n’est pas due à la « peur des abus » mais bien au « constat des abus ».

Vous citez les pays du Nord qui sont un bel exemple; néanmoins je suppose que vous êtes conscients que la France n’est pas un pays du nord culturellement, mais bien un pays latin plus proche des pays du Sud. C’est un fait. Pour avoir longtemps vécu en Allemagne, je peux vous certifier que les comportements sont bien différents. Beaucoup de personnes n’ont en France aucun respect de l’environnement : regardez simplement le bord des routes qui sont jonchés de détritus, ce que vous ne verrez jamais dans les pays du Nord. Preuve s’il en est, que notre pays est bien différent culturellement : certaines personnes jettent sans aucun complexe papiers, ordures, voire cigarettes par les vitres de leurs voitures, au risque de créer des incendies.

Les règles sont spécifiques à chaque région en fonction des spécificités des populations.

 

Bien cordialement,

Lionel Camblanne

Affiche 1 résultat