Seignosse à venir

En 2017, la Commune de Seignosse s’est lancée dans un grand projet d’aménagement de son territoire, baptisé Seignosse 2030. Ce projet, issu de l’étude Aménagement Durable des Stations, en partenariat avec le GIP Littoral, avait pour enjeu de valoriser le territoire communal, et notamment le Cœur de station. Le projet initial consistait à recomposer le secteur du Forum et de la place Castille, en procédant à des opérations de démolition-reconstruction. Traduisant une première ambition d’amélioration de la station, ce programme s’est amorcé par la réalisation du plan-plage du Penon, et la construction du nouveau skatepark.

Aujourd’hui, il apparaît crucial de le faire évoluer vers une plus grande prise en compte de la dimension environnementale, sous tous ses aspects : protection de la biodiversité et des milieux naturels, gestion des risques et transition énergétique. C’est cette volonté, cette nouvelle vision du développement de notre commune que la municipalité a nommée « Seignosse à venir ».

Initiée dès l’automne 2020, la charte architecturale, environnementale et paysagère de Seignosse représente un enjeu de cohérence et de qualité pour le développement de la commune. Il apparaissait donc logique que les projets de Seignosse soient ré-évalués en fonction de ses orientations.

– Le plan-plage des Bourdaines, dans lequel l’accent va être porté sur la préservation des milieux dunaires, la prise en compte de l’avancée dunaire et la désimperméabilisation des sols 

– Le cœur du Penon, où une véritable stratégie de relocalisation rétro-littorale des activités va pouvoir être engagée, afin d’anticiper les problèmes d’érosion côtière et d’avancée dunaire

– Les berges de l’Étang Blanc, en recherchant un projet respectueux du caractère intimiste et préservé de ce haut lieu de la biodiversité

– Le réaménagement du cœur de Bourg, et la redéfinition de l’extension urbaine de Lenguilhem

Autant de projets ambitieux, qui correspondent aux engagements de campagne de l’équipe municipale, mais qui, surtout, préfigurent le visage de Seignosse dans les décennies à venir : répondre aux attentes de ses habitants, dans la cohérence et le respect de l’environnement.

La requalification du Penon

L’enjeu est de relocaliser les activités non plus sur la place de Castille, mais plus à l’est, autour de la place Gentille.

De nouvelles études vont donc être engagées, afin d’affiner le projet, et déployer des nouvelles constructions entre l’office de tourisme et la police municipale (et mairie annexe), sur un périmètre plus large. Ces nouvelles constructions se voudront mieux réparties en termes de gabarit et d’implantation, pour faciliter leur intégration paysagère et architecturale.

À travers cette relocalisation, le projet tente de mieux anticiper la problématique du recul du trait de côte et des mouvements dunaires, pour proposer un aménagement vertueux et durable.

Une équipe d’architectes et d’urbanistes a été mandatée pour accompagner la commune dans la définition de ce projet, dans le cadre d’une mission d’Assistance à Maitrise d’Ouvrage (AMO). Cette étude va faire l’objet d’un processus de concertation, que vous pourrez suivre à travers la plateforme participative.

Réunion publique de lancement : jeudi 8 juillet à 19h sous le chapiteau Place Castille au Penon
– présentation du groupement et de l’évolution de la démarche Seignosse 2030 en Seignosse à venir
– présentation des objectifs pour l’étude Cœur de Penon
– présentation des nouvelles ambitions pour le Cœur de Penon
– échanges avec la salle